TÉLÉCHARGER APPLICATION RPA 2003 GRATUITEMENT

Le système de fondation doit être homogène semelles superficielles, radier, pieux avec un seul mode de fondation par bloc de construction, délimité par des joints. Les listes décrites ci-dessous sont nécessairement incomplètes. Un bâtiment est classé régulier en élévation si tous les critères de régularité en élévation b1 à b4 sont respectés. Investigations géotechniques et fondations. Spécifications pour les poutres 7. Accélération spectrale Sd: A ce titre, il est utile de rappeler que les RPA visent un double objectif:

Nom: application rpa 2003
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 50.86 MBytes

Les portiques ou cadres devant remplir les exigences données au paragraphes 8. Coffrage voir modificatifs et compléments aux RPA 99 7. Globalement , les préoccupations essentielles qui ont présidé à la présente révision qui est la deuxième sont les suivantes: En ce sens, il constitue une nette avancée dans la réglementation parasismique nationale. Régularité en plan 0 0,05 4. Dans ce cas de figure il y a lieu de retenir dans chaque directions considérée la plus petite des deux valeurs données respectivement par 4.

Ce document au format PDF 1.

application rpa 2003

La présente page de téléchargement du fichier a été vue fois. A ce titre, il est utile de rappeler que les RPA visent un double objectif: Globalementles préoccupations essentielles qui ont présidé à la présente révision qui est la deuxième sont les suivantes: Les points qui ont été retenus pour révision se présentent comme suit: Décrire les principes de conception parasismique à respecter, préalablement à tout calcul choix de applicatioj, implantation, Préciser davantage les critères de régularité en plan et en élévation des constructions.

Identifier les systèmes structuraux en usage courant en Algérie.

application rpa 2003

Envisager un nouveau chapitre relatif aux fondations et murs de soutènement fondations, liquéfaction, stabilité des pentes, murs de soutènement.

Définition des objectifs visés en matière de protection parasismique des constructions.

Règles générales de conception Définition de plusieurs aspects essentiels relatifs à la conception parasismique, ayant un rôle primordial dans la vulnérabilité des constructions face aux actions sismiques: Investigations géotechniques et fondations. Superstructure, matériaux et procédés de construction.

Méthodes de calcul et modélisation des structures Chapitre III: Critères de classification Définition de plusieurs classifications nécessaires à: Règles de calcul Définition des critères de choix de la méthode de calcul et description des deux 2 méthodes retenues par le RPA: Structures en acier – Nouveau chapitre comblant une lacune relevée dans les anciennes versions des RPA.

Fondations et murs de soutènement – Nouveau chapitre portant sur un certain nombre de points tels que: Répartition des communes sur les différentes zones sismiques identifiées. Les débats entre les membres du GTS étaient souvent très passionnés. En ce sens, il constitue une nette avancée dans la réglementation parasismique nationale. Classement du site selon la disponibilité des essais 3.

RPA99 VERSION doc par attari – RPA VERSION pdf – Fichier PDF

Eléments principaux – Eléments secondaires 7. Spécifications pour les poteaux 7. Coffrage voir modificatifs et compléments aux Applicatoon 99 7.

Spécifications pour les poutres 7. Contraintes limites de cisaillement dans les linteaux et les trumeaux 7. Ferraillages des linteaux 7. Notation et définitions 8. Portiques autostables ductiles 8. Aciers de construction 8. Palées triangulées concentriques 8.

  TÉLÉCHARGER POLYGAMY MSN 2011 01NET GRATUITEMENT

applicatiob Vérification de la capacité portante Liquéfaction des sols Stabilité des pentes Par contre, elles ne sont pas directement applicables aux constructions telles que: Elle constitue ainsiune source sismique qui peut engendrer un futur séisme. Elément identique au voile réalisé en maçonnerie chaînée 17 14 Ossature: Structure dont les éléments verticaux sont constitués de poteaux par opposition aux murs et voiles 15Ossature auto stable: Ensemble tridimensionnel de poutres et de poteaux liés rigidement et capable de reprendre la totalité des forces verticales et horizontales 16 Ossature contreventée: Structure constituée de poutres et de poteaux ou de portique capable de reprendre les charges verticales et de voilesmurs ou palées triangulées qui reprennent une partie ou la totalité des charges horizontales 17Palées de stabilité triangulée: Structure de contreventement en treillis dont les éléments sont soumis à des efforts axiaux 18Portiques cadres rigides: Structure composée de poteaux et de poutres rigidement liés 19 Protection parasismique: Niveau minimal de protection sismique accordé à un ouvrage en fonction de sa déstination avant et après un séisme ou de son importance stratégique vis à vis des objectifs de sécurité et des coûts fixés par la collectivité 20 Rupture de ductilité: Evénement sismique rela tivement fréquent comparativement à la durée de applicwtion utile de la construction.

Les dommage non-structuraux doiventêtre limités à un coût de réparation acceptable. Evénement sismique relativement rare comparativement à la durée de vie utile de la construction.

Les dommage non-structuraux doiventêtre limités et tout effondrement partiel ou total évité à un coût de réparation acceptable. Elément porteur rigide en béton- armé destiné à epa les charges latérales dans les fondations 31 Zone critique: Facteur de force horizontale CT: Coefficient de période D: Réponse totaleaction sismique, E i: Force sismique verticale appliquée aux portes à faux Fp: Force horizontale agissant sur un élément non structural Fpk: Action des charges permanentes, KN L: Pénalité applicatiob retenir dans la détermination du coefficient Q Q: Coefficient de comportement Rd: Accélération spectrale Sd: Symboles désignant les différentes catégories de site T: Période fondamentale de la structure ,, sec T1 T2: Période caractéristiques associées à la catégorie de site sec Ti,j,k: Forces horizontales 19 g: Accélération de la pesanteur h i, h jh n: Largeur des décrochements en plan r: Il est par ailleurs recommandé de: Les fondations sur remblais ou sols reconstitués ne sont pas admises, sauf justifications spéciales.

Le système de fondation doit être homogène semelles superficielles, radier, pieux avec un seul mode de fondation par bloc de construction, délimité par des joints. Joints La disposition des joints sismiques peut coïncider avec les joints de dilatation ou de rupture. Les joints doivent être plans, sans décrochement et débarrassés de tout matériau ou corps étranger.

Ils sont disposés de façon: A simplifier les formes en plan de bâtiments présentant des configurations complexes forme en T, U, L, H, Ils peuvent être utilisés par contre, pour certains éléments non structuraux, après avoir vérifié que leur comportement est compatible avec les déformations de la structure sollicitée ou en applicatoin associant des matériaux capables de remédier à leurs insuffisances en matière de résistance.

  TÉLÉCHARGER EL HOB KOLO MP3 GRATUIT

Ces contreventements doivent être disposés de façon à: Le développement des rotules plastiques devrait se faire, en dehors des noeuds, de préférence dans les éléments horizontaux poutres, linteaux plutôt que verticaux poteaux, voile. Dans le cas des ouvrages qui relèvent applicatiln présent règlement, il est admis que les structures soumises à une action sismique puissent subir des déformations dans le domaine post-élastique.

Spectres de réponse à amortissements aléatoires : application au règlement parasismique algérien

Un coefficient de comportement unique associé à la appoication permet alors: Zones 2003 et IIb: Les listes décrites ci-dessous sont nécessairement incomplètes. Bâtiments à risque limité pour les personnes Constructions provisoires 27 3. Catégorie S1 site rocheux: Catégorie S2 site ferme: Catégorie S3 site meuble: En cas de doute, classer dans la catégorie immédiatement la plus défavorable.

Les systèmes de contreventement retenus dans les présentes règles sont classés selon les catégories suivantes: A Structures en béton armé 1. Pour cette catégorie, les éléments de remplissage ne doivent pas gêner les déformations des portiques cloisons désolidarisées ou cloisons légères dont les liaisons ne gênent pas le déplacement des portiques Par ailleurs, les bâtiments concernés ne doivent pas dépasser cinq 05 niveaux ou dix sept 17 mètres en zone I, 2003 04 niveaux ou quatorze 14 mètres en zone IIa, et trois 03 niveaux ou onze 11 mètres en zone IIb et III.

Système de contreventement constitué par des voiles porteurs en béton armé Le système est constitué de voiles uniquement ou de voiles et de portiques. On considère que la sollicitation horizontale est reprise uniquement par applicaation voiles.

Les charges horizontales sont reprises conjointement par les voiles et les portiques proportionnellement à leurs rigidités relatives ainsi que les sollicitations résultant de leurs interactions à tous les niveaux. Applucation Structures en acier 7. Les portiques autostables ductiles reprennent à eux seuls la totalité des charges horizontales. Ces portiques ou cadres doivent être conçus calculés et exécutés selon les dispositions fixées au paragraphe 8.

Les portiques ou cadres devant remplir les exigences données au paragraphes 8. La hauteur de tout bâtiment utilisant ce système pour le contreventement, doit être limitée à 5 niveaux ou 17 m Nota: La hauteur des bâtiments utilisant ce système pour le contreventement doit être limitée à 10 niveaux ou 33m.

Un contreventement mixte est une combinaison de 2 types de contreventement choisis parmi certains de ceux définis 203. Il comprend des portiques ou des cadres autostables 2003 couplés avec, soit des palées triangulées en X, soit des palées triangulées en V, ou se rapprochant du V système en double béquille. Les dispositions concernant les contreventements de cette catégorie sont précisées au applicaiton 8. Ces structures particulières se traduisent par un comportement dissipatif localisé uniquement aux extrémités des poteaux.