TÉLÉCHARGER LE TOMBEAU DES LUCIOLES

Le film comporte une magnifique séquence de défilé de Yokai qui rappelle à quel point le cinéaste a puisé son inspiration dans l’art japonais, en particulier ici le rouleau peint de la parade nocturne des cent démons. Cesare Battisti, la fin anodine d’une cavale commencée en Rien que de voir les images de la petite soeur maintenant que je suis papa de 2 petites filles , ça me file le bourdon. Nous avons une alternance entre la mort et la vie en permanence. Qu’est ce que j’ai pleuré à la fin Et on a déjà eu beaucoup de Ghibli qui ne partent pas dans des grands délires comme Le Voyage de Chihiro!

Nom: le tombeau des lucioles
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 57.49 MBytes

Quelle coup de poing aussi! Je l’ai vu il y a 20 ans et depuis, même après avoir acheter le coffret DVD et lu le livre, je n’ai jamais pu le regarder à nouveau. Poétique Toujours poétique et délicat mais souvent violent Signaler un contenu abusif. Il y a rien à dire,tout est parfait! Il n’est de ce point de vue pas étonnant qu’il se soit intéressé à des théoriciens du cinéma comme André Bazin créateur des Cahiers du cinéma , qui s’est interrogé sur ces questions de montage et de réalisme dans les films. Tout simplement le film le plus bouleversant que je n’ai jamais vu!

Tout ce que l’on ne voit pas dans «Le tombeau des lucioles»

Et retour sur quelques uns de ses plus grands films. Le studio Ghibli en est encore à ses débuts lorsque Isao Takahata entreprend l’adaptation animée d’une nouvelle de Akiyuki Nosaka: Après le succès commercial retentissant du Château dans le cielqui fondait définitivement Ghibli après la collaboration historique autour de NausicaäMiyazaki et Takahata mettent en oeuvre deux projets en parallèle.

Ce sera Mon voisin Totoro pour l’un un phénomène de société et ce Tombeau des lucioles pour l’autre succès plus discret mais entouré d’un culte jamais démenti.

  TÉLÉCHARGER IZENZAREN CHAMKH GRATUIT

le tombeau des lucioles

Le premier film de Takahata pour Ghibli incarne idéalement tout ce qui différencie cet auteur de Miyazaki dans l’ombre duquel on a un peu trop tendance à l’oublier.

S’adressant à un public adulte, avec parfois des films difficiles d’une maturité surprenante les Souvenirs ne timbeau jamais ou Mes voisins les Yamada ou détournant un sujet a priori tout public, pour délivrer un objet inclassable entre burlesque et mélancolie étouffante PompokoTakahata aura plus d’une fois désarçonné mais lucuoles conquis les spectateurs occidentaux.

le tombeau des lucioles

Le Tombeau des lucioles demeure toutefois le film le plus célèbre du réalisateur, à juste titre, tant la tragédie qu’il conte aura largement contribué à crédibiliser l’animation japonaise auprès de nombreux curieux et indécis. Difficile, en effet, à moins d’être un irrécupérable cynique, de ne pas avoir au moins la gorge serrée devant le calvaire de ces deux enfants, victimes d’un conflit qui s’achève en balayant les derniers vestiges d’innocence. C’est sur l’injustice fondamentale de ces destins que l’histoire insiste le plus, c’est une succession de malchances et de malentendus, de grandes et de petites lâchetés, et surtout c’est un terrible récit d’indifférence, Seita et Setsuko devenant les fantômes luciolds la culpabilité de tout un peuple, comme le représente la formidable image finale de l’oeuvre, l’une des plus évocatrices et inoubliables du cinéma japonais.

Un des choix les plus courageux de Takahata est de ne pas hésiter, comme luciolrs la nouvelle, à dévoiler la fin du récit dès les premiers instants du film.

Le tombeau des lucioles : le chef-d’œuvre d’Isao Takahata

C’est donc un véritable tour de force que de parvenir à éviter les pièges de la sensiblerie sans pour autant tomber dans la froideur documentaire. D’une scène à l’autre, le réalisateur passe des détails effroyables de la guerre les blessures de la mère étant peut-être ce que l’on a vu de plus insoutenable dans un film d’animation à des scènes de poésie extrêmement légères la ballade au bord de la mer, la récolte des luciolesvéritables respirations au sein du métrage, ces séquences s’achèvent cependant toute sur l’ombre de la mort, omniprésente, s’insinuant dans presque chaque image et chaque réplique du film.

  TÉLÉCHARGER DOSSIER CMUC ACS

Si le Lufioles des luciole s est un requiem, il n’en a que rarement oe, et l’aspect très intimiste de l’histoire, qui ne s’éloigne jamais du point de vue du jeune Seita, évoque plutôt une veillée funèbre.

C’est la justesse de ton qui rend le film si bouleversant, Takahata évitant la trivialité alors même que le calvaire de la petite Setsuko voisin de celui du fils du clochard de Dodes’kaden aurait pu nous entraîner vers une complaisance sordide.

le tombeau des lucioles

Ce véritable état de grâce, qui marque l’apogée de la veine la plus adulte et réaliste du studio Ghibli, a peu à peu permis au Tombeau des lucioles de s’imposer drs l’un des plus grands classiques du cinéma japonais contemporain. Que de poésie, que de beauté, que de tristesse Je ne parlerai pas plus de ce chef d’oeuvre de peur de vous gâcher le plaisir mais c’est un film qu’il faut luciles voir!

Je l’ai vu il y a 20 ans et depuis, lhcioles après avoir acheter tombea coffret DVD et lu le livre, je n’ai jamais pu le regarder à nouveau. Rien que de voir les images de la petite soeur maintenant que je suis papa de 2 petites fillesça me file le bourdon.

Pas seulement un de plus grands films de l’animation Japonaise ,mais du cinéma tout court!. Bref, c’est la vie!

Une merveille, et l’un des plus grands films du cinéma d’animation japonais.